A Saint-Denis...

Publié le par Mam'Annie

A la suite des événements de vendredi, les terroristes s'étaient planqué où ? à Saint-Denis !

Ainsi, les citoyens de la ville ont vécu la peur pendant plusieurs heures. Le quartier a été bouclé, les patrouilles de militaires et du raid ont arpenté les rues comme si nous étions en guerre. Je vous passe le reste, vous le connaissez pour l'avoir vu et entendu à la télé.

Je suis dans la sidération complète depuis le 11 janvier. Alors, bien sûr, les événements de ces jours derniers me rendent malade. Je pense aux jeunes et adultes qui ont été tués et qui ont vécu la peur pendant les longues minutes de vendredi. Je pense aux parents, aux amis, de ceux qui sont morts, je pense à ceux qui sont encore dans les hôpitaux, je pense à ceux qui sont traumatisés et qui auront du mal à s'en remettre... Et je pense que nous sommes mal barrés !

Ce n'est pas fini nous disent nos gouvernants... « Nous sommes en guerre » disent-ils...

Pour ma part, je ne suis pas d'accord avec ce terme de guerre. Comment peut-on être en guerre contre un pays qui n'existe pas ?

Daech n'est pas un pays, c'est un ramassis de tueurs et de barbares qui cherche à faire peur, à déstabiliser la France et veut nous entraîner dans une spirale de violence, discriminer les Français de confession musulmane, nous dresser les uns contre les autres. Ils ne réussiront pas.

Mais quand même cette situation de terrorisme est très dure à vivre. Daech dispose d'argent et d'armes, cela risque de durer...

Tirons la sonnette d'alarme ! En France, nous avons connu, pendant la guerre de 39-45, la barbarie des nazis. Tout cela devrait faire réfléchir ceux qui seraient enclins à voter à l'extrême droite... Non ?

Ne pas avoir peur ?

Mais la peur ne veut pas dire manque de courage et de détermination. J'ai peur... Mais j'ai confiance dans la volonté des hommes et des femmes de notre pays. Et je ne fais pas de distinction de religion car je ne suis pas croyante. Mais je ne suis pas anticléricale. Chacun a le droit d'exercer la religion de son choix dans l'intimité de son foyer. Je suis laïque. Aussi j'en ai marre que l'on parle des religions, des prières et de tout le tintouin ! On n'a pas besoin de religion pour vivre sa vie, d'avoir une moralité et de savoir bien se conduire en société.

La France est un pays démocratique et républicain, avec une devise : Liberté, égalité, fraternité. Dans ces trois mots, tout est dit !

Je remonte à Saint-Denis pour l'anniversaire de ma petite fille. J'espère que le quartier ne sera plus bouclé, que je pourrais circuler librement dans cette ville que j'ai habité pendant 45 ans, dans laquelle j'ai milité politiquement et dans les associations.

Ma ville que j'ai aimé de tout mon cœur, car c'était une ville plurielle, ouvrière, studieuse, travailleuse... Bref.

Publié dans Tristesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

on râle encore 20/11/2015 23:36

bien dit tout ça !!!!je suis comme toi , on ne doit pas parler de guerre , c'est une erreur de vocabulaire , peut être voulu pour faire peur justement !

quand je pense que les députés front de gauche ont voté la prolongation de ce funeste "état d'urgence" ça me rend malade!!!!
le pouvoir en place surf sur la peur légitime des gens pour imposer un eéat de non droit :fini ls manifestations , déjà celles qui devaient avoir lieu pour faire pression sur la cop 21 sont interdites, et les restos du cœur n'ont plus le droit de distribuer des repas a l'extérieur alors que l'hiver est là !, ils nous ferment notre "clapet" et pendant ce temps ils vont faire passer toutes leur saloperies sans que l'on puisse manifester, c'est a pleurer,et 80% des gens serait d'accord ????ils vont vite déchanter,